Logo du portail Kultura Paryska 28 mai 2017
G
Witold Gombrowicz
Biographie
Ecrivain né le 4 août 1904 à Małoszyce mort le 25 juillet 1969 à Vence

Écrivain, dramaturge, essayiste.
Fils d'un propriétaire terrien et industriel, issu d'une famille noble (blason Kościesza dans l'armorial de la noblesse polonaise), originaire de Samogitie, installée dans la région de Kielce.


Avant la guerre
En 1911, Gombrowicz s'installe à Varsovie où, en 1922, il passe son bac au Collège-Lycée catholique Saint Stanislas Kostka. Il fait des études de droit, obtient son diplôme en 1927, puis part à Paris pour étudier la philosophie et l'économie à l'Institut des Hautes Etudes Internationales. Dès 1934 il collabore aux journaux et revues littéraires. Il publie, entre autres, dans Skamander (Scamandre), Kurier Poranny (Courrier du matin), Czas (Le Temps). Son premier livre, Pamiętnik z okresu dojrzewania (Mémoire du temps de l'immaturité - édition française sous le titre Bakakaï, Denoël, 1964), parait en 1933. Son roman Ferdydurke (édition française Ferdydurke, Julliard, 1958), est publié en 1938.
Le 29 juillet 1939, invité à faire une croisière en Amérique du Sud, il part sur le transatlantique Chrobry. La guerre éclate et Gombrowicz décide de s'installer en Argentine, à Buenos Aires.
Il y vit dans des conditions misérables, d’une allocation du consulat de Pologne et en publiant ses textes dans des revues argentines. Puis, entre 1947 et 1955, il travaille comme secrétaire de direction au Banco Polacco. Plus tard il touchera des aides de Radio Free Europe, du Fonds Arthur Koestler, et gagnera sa vie en faisant des conférences.

En 1950 Gombrowicz entre en contact avec Jerzy Giedroyc, et, dans le numéro de mai 1951, il publie les premiers fragments de son roman Trans-Atlantyk (publication du roman intégral en 1953, chez Institut Littéraire (Trans-Atlantique, édition française, Julliard, 1976, coll. Les Lettres Nouvelles)
Poussé par le Rédacteur, il écrira et publiera son Journal dans Kultura. Comme dit Rita Gombrowicz : « L'Institut Littéraire deviendra le principal éditeur de son œuvre en polonais, assurant ainsi sa survie littéraire ».
Jusqu'à sa mort en 1969, il restera un auteur et collaborateur majeur de l'Institut Littéraire Kultura.


Vence
Gombrowicz peut quitter Banco Polacco en 1955 et commencer à vivre de son écriture.
En 1963 il obtient une bourse de la Fondation Ford pour séjourner un an à Berlin Ouest. Il quitte l'Argentine où il ne retournera jamais.
En mai 1964 il arrive à Paris, puis s'installe à l'abbaye de Royaumont, où la Fondation Royaumont reçoit des artistes en résidence. Il y fait la connaissance de Rita Labrosse, sa future femme. En octobre 1964 le couple s'installe à Vence dans le midi de la France.

Grâce à Constantin Jelenski, proche collaborateur de Jerzy Giedroyc, l'œuvre de Gombrowicz est traduite en de nombreuses langues et trouve un immense public en Occident.
Kultura lui attribue son Prix Littéraire en 1960.
 

RETOUR VERS LE HAUT DE LA PAGE »