Logo du portail Kultura Paryska 27 avril 2017
A-Z
Andrzej Bobkowski
Biographie
Ecrivain, Editorialiste né le 27 octobre 1913 à Wiener Neustadt, en Autriche mort le 26 juin 1961 à La Ciudad, Guatemala

Écrivain, diariste, épistolographe
Fils du général Henryk Bobkowski, professeur à la Theresianische Akademie de Vienne. Il passe son enfance à Lida, Wilno, Varsovie, Toruń et Modlin. Sa mère, Stanisława née Malinowska est la sœur de Wanda Osterwa, femme de Juliusz Osterwa, le célèbre homme de théâtre polonais qui exerce une influence notable sur l’éducation du futur écrivain.

Entre 1923 et 1932 il fréquente le Collège-Lycée Sainte Anne à Cracovie. Dans les années 1933-1936  il fait des études à l’École Supérieure de commerce de Varsovie. Il débute en littérature par un texte publié par le journal Tempo dnia (Le rythme du jour) en 1933.


La guerre et départ de l’Europe
En mars 1939 Bobkowski, accompagné de sa femme, part à Paris. Lorsque la guerre éclate en 1940, il travaille à l’usine d’armement de Châtillon, au sud de Paris, et est évacué avec l’ensemble du personnel de l’usine dans le Midi de la France. Puis, il revient à Paris, et continue à travailler dans le bureau de liquidation de l’Atelier de Construction de Châtillon. Pendant l’occupation allemande il prend part à la résistance française.  
Après la guerre, Bobkowski travaille à la Librairie Polonaise à Paris, est magasinier à la délégation parisienne d’YMCA, travaille dans un atelier de réparation de vélos.Avec l’écrivain Andrzej Chciuk il rédige la revue Razem młodzi przyjaciele (Ensemble, mes jeunes amis). Dans les années 1945-1948 il collabore avec Joseph Czapski dans le bureau de la représentation à Paris du Deuxième corps de l’Armée Polonaise. Il y rédige le bulletin d’information, écrit des analyses politiques.En 1948 Bobkowski quitte l’Europe et s’installe au Guatemala où il restera jusqu’à sa mort. Il y fonde un atelier de modèles réduits d’avions, puis un magasin Guatemala Hobby Shop. Il continue néanmoins à écrire et publie entre autres dans Wiadomości (Les Nouvelles) – hebdomadaire littéraire de Londres.


Présence
Après la guerre, Bobkowski publie également dans la presse littéraire en Pologne,  par ex. dans Nowiny Literackie (Les Nouvelles Littéraires), Tygodnik Powszechny (Hebdomadaire Universel), ou encore dans Twórczość (Création) dans lequel paraît le premier fragment de son journal Szkice piórkiem (édition en français: En guerre et en paix, Journal 1940-1944, Noir sur Blanc, 1991). Il est membre du mouvement politique indépendantiste polonais fondé à Londres après la guerre, Niepodległość i Demokracja (Indépendance et Démocratie), et contribue à leur publication hebdomadaire: Trybuna (La Tribune). En 1955, Bobkowski fait un séjour en Europe pour participer à une compétition d’aéromodélisme à Stockholm. A cette occasion il visite Paris, Munich, et Genève. Durant son voyage européen il rend visite à son oncle Aleksander Bobkowski, beau-fils de l’ancien président polonais Ignacy Mościcki, et à Jerzy Giedroyc.
Andrzej Bobkowski meurt d’un cancer en 1961 au Guatemala. Il est enterré au Cementerio General à La Ciudad, dans le caveau familial du docteur Julio Quevedo. Il se lie à Kultura dès le premier numéro, dans lequel il publie un essai intitulé Nekyja. Jerzy Giedroyc rencontre l’écrivain pour la première fois à Paris, en automne 1947, grâce à Joseph Czapski. Bobkowski devient l’un des plus proches collaborateurs du Rédacteur. Dans la préface du volume de leur correspondance, des années 1946-1961, Jerzy Giedroyc déclare : "Andrzej Bobkowski était un personnage hors du commun, fascinant. La différence d’âge entre nous n’était pas importante, quelques années à peine, et pourtant c’était comme si nous appartenions à deux générations différentes. Il était très petit garçon, c’était émouvant /…/ Il était mon très proche collaborateur et en même temps il y avait entre nous une profonde relation personnelle". 
Source : Jerzy Giedroyc dans J.Giedroyc-A.Bobkowski.
Listy (Lettres) 1946-1961. Choix, édition et préface de
Jan Zieliński, Varsovie 1997, p.13.


Andrzej Bobkowski en français:
En guerre et en paix: journal 1940-1944, traduit du polonais par Laurence Dyèvre, Éd. Noir sur blanc, 1991 Notes de voyage d’un Cosmopolonais, traduit du polonais par Laurence Dyèvre, Éd. Noir sur blanc, 2014  
Douce France, traduit du polonais par Laurence Dyèvre, Editions Libretto, Paris 2015.


Sur Andrzej Bobkowski:
Stanislaw Stabro: Andrzej Bobkowski contre la tradition Revue des études slaves, année  1991, Volume  63, Numéro  63-2, pp. 457-466


Sur le web
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/slave_0080-2557_1991_num_63_2_5987
http://bibliobs.nouvelobs.com/documents/20150310.OBS4299/a-paris-le-lundi-est-toujours-lethargique-et-insipide-la-france-vue-par-andrzej-bobkowski.html
http://www.pagedeslibraires.fr/dossier-688/d-est-en-ouest.html?osa=3a2c3a451ff0ce95048834efcfddbfef4b678244
https://books.google.fr/books?id=8n7Uz7ydLJoC&pg=PA229&lpg=PA229&dq=andrzej+bobkowski+fran%C3%A7ais&source=bl&ots=hgvaGQtDld&sig=JkjRRSFxWJrhNyqybDdD8kXJpT0&hl=pl&sa=X&ei=ylWKVczGM8f9UoOeoegK&ved=0CDYQ6AEwAzgK#v=onepageq=andrzej%20bobkowski%20fran%C3%A7ais&f=false
http://www.esperluete.fr/livre/7886385-notes-de-voyage-d-un-cosmopolonais-andrzej-bobkowski-les-editions-noir-sur-blanc
http://creative.arte.tv/fr/Und-Jetzt-Bobkowski
http://calounet.pagesperso-orange.fr/biographies/bobkowski_biographie.html

 

RETOUR VERS LE HAUT DE LA PAGE »