Logo du portail Kultura Paryska 12 juillet 2020
DES HOMMES
Zofia Hertz

Les années les plus importantes

1910 Le 27 février à Varsovie, rue Krucza 40, naissance de Zofia Hertz.
1928 Elle passe son bac et commence des études de droit à l'Université de Varsovie.
1929 Arrête ses études. Travaille dans un bureau notarial.
1933 Elle passe avec succès le concours de notaire et devient la première femme en Pologne à être candidate au poste de notaire.
1939 En février elle se marie avec Zygmunt Hertz. La deuxième guerre mondiale éclate.
1940 Elle retrouve son mari à Stanisławow. Pendant leur tentative de retour à Varsovie le couple est arrêté à Lwów par la NKVD et déporté dans la république soviétique des Maris.
1941 Libérés suite à l'accord Sikorski-Maiski, ils rejoignent l'Armée Polonaise en URSS. Elle travaille dans la rédaction de Orzeł Biały (Aigle Blanc) à Bouzouluk
1942 Fait la connaissance de Joseph Czapski. En septembre, elle est évacuée au Moyen-Orient avec l'Etat major de l'Armée Polonaise.
1943 Elle travaille dans la rédaction du magazine Parada (La Parade) au Caire. A Quizil Ribat en Iraq elle fait la connaissance de Jerzy Giedroyc.
1944 Avec le 2ème Corps de l'Armée Polonaise elle participe à la campagne d'Italie. Travaille dans la rédaction de Dziennik Zolnierza APW (Journal du soldat de l'Armée Polonaise de l'Est à Florence, puis à Bologne.
1945 Fin de la 2ème guerre mondiale. Zofia Hertz et son mari restent en exil et continuent à servir dans le 2ème corps polonais.
1946 En février à Rome, est fondé l'Institut Littéraire. Zofia devient secrétaire de la rédaction et la collaboratrice la plus proche de Jerzy Giedroyc.
1947 Parution du premier numéro de Kultura. L'Institut Littéraire déménage à Maisons-Laffitte, près de Paris.
1948 Démobilisée, elle obtient le statut de réfugiée politique en France.
1962 En juin elle devient la rédactrice de la rubrique "L'Humour du Pays" dans Kultura.
1979 Décès de Zygmunt Hertz.
2000 Après la mort du Rédacteur, Zofia Hertz dirige l'Institut Littéraire. Elle édite le dernier numéro (637) de Kultura.
2001 Elle reçoit des mains du Maire de Maisons-Laffitte la Médaille d'Or de la Ville.
2003 Elle décède le 20 juin à l'hôpital de Maisons-Laffitte.

Piszą o Zofii Hertz

Karol Zbyszewski - Zagubieni romantycy
           „Kultura” 1959, nr 10/144, s. 27-46
O „Kulturze”. Wspomnienia i opinie, oprac. Grażyna i Krzysztof Pomian
            Londyn 1987
Małgorzata Ptasińska - Rzymskie lata Instytutu Literackiego
           „Zeszyty Historyczne” 137/2001 s. 3-34
Bohdan Osadczuk - Wspomnienie
            „Zeszyty Historyczne” 145/2003, s. 3-6
Iza Chruślińska - Zosia
           „Zeszyty Historyczne” 145/2003, s. 7-11
Małgorzata Ptasińska - Strażniczka „Zniczu”…
            „Zeszyty Historyczne” 145/2003, s. 11-22
Renata Gorczyńska - Wybór Zofii
           „Zeszyty Historyczne” 145/2003, s. 23-32
Anna Olszewska - Dokumenty Zofii Hertz (1910/11-2003)
           „Zeszyty Historyczne” 156/2006, s. 3-39
Barbara Toruńczyk, Rozmowa z Zofią Hertz
           „Res Publica”, 1981, nr 1
Renata Gorczyńska, Redaktor i róże – Zofia Hertz i Jerzy Giedroyc
          „Res Publica”, 1981, nr 1
Renata Gorczyńska, Portrety paryskie, 
           Kraków 1999
Elżbieta Sawicka, Przedwojenna historia. Rozmowa z Zofią Hertz
          „Rzeczpospolita. Plus-Minus”, 24 II 2001
Od Buzułuku do Bolonii, Działalność wydawnicza na szlaku Armii Polskiej na Wschodzie – 2. Korpusu Polskich Sił Zbrojnych 1941-1946, katalog wystawy
            Warszawa 2001
Joanna Podolska, Jeden grosz od weksla
          „Gazeta Wyborcza. Łódź/Fabryka”, 24 V 2002
Iza Chruślińska, Była raz „Kultura”… Rozmowy z Zofią Hertz, ze wstępem Czesława Miłosza
           Lublin 2003
Bohdan Osadczuk - Królowa Saba
            „Rzeczpospolita. Plus-Minus”, 28 VI 2003
Czesław Miłosz - Zosia, czyli dzielność
           „Tygodnik Powszechny”, nr 26, 29 VI 2003
Barbara Toruńczyk, „Kultura” od środka. Opowiada Zofia Hertz. Rozmowy w Maisons-Laffitte
           Warszawa 2006
Małgorzata Ptasińska - Z dziejów Biblioteki „Kultury” 1946-1966
            Warszawa 2006

RETOUR VERS LE HAUT DE LA PAGE »